Perdre son esprit au fond d'un trou de mémoire.

Retrouvez ce mot-valise, imaginé par Anaïs, dans la nouvelle :
Le satire-larigot.