Se dit des incitations à consommer lorsqu'elles sont fatigantes.

Retrouvez ce mot-valise, imaginé par Joël, dans la nouvelle :
Le satire-larigot.