À la brunante

                Je te verrai à la brunante
                À la brunante, quand le soleil
                Retournera à ses amantes
                À ses amantes, à son sommeil

                Et si tu veux, ô ma très belle
                Ô ma très belle, tu chanteras
                Cette chanson où Isabelle
                Où Isabelle aimait un gars

                Car tu la chantes si bien
                Lon lon lon la, lon lon lon laire
                Car tu la chantes si bien
                Que je crois voir dans tes yeux clairs

                Même en dépit de la brunante
                De la brunante, briller pour moi
                Un peu de l'amour que tu chantes
                Que tu chantes si loin de moi

                Car ton coeur, je le sais bien
                A d'autres cieux, d'autres nuages
                Un soleil qui n'est pas le mien
                Vers d'autres amours il voyage

                Mais ça n'fait rien, à la brunante
                À la brunante, une fois encore
                Je croirai à ce que tu chantes
                Ce que tu chantes et plus encore

                Car je garde l'espérance
                Lon lon lon la, lon lon lon laire
                Car je garde l'espérance
                Qu'un jour au fond de tes yeux clairs

                Je verrai poindre à la brunante
                À la brunante le feu d'amour
                Qui me torture et qui me hante
                Et qui me hante depuis toujours

               Paroles et musique et musique de
                     Raymond Lévesque (1958).