Les Muscadins

Après la chute de Robespierre (10 Thermidor an II - 28 juillet 1794) la jeunesse dorée affiche des tenues extravagantes et se dit nostalgique de la monarchie. Les femmes (on les appelle les « Merveilleuses ») sont presque nues sous leurs voiles semi-transparents. Quant aux hommes (les « Incroyables »), ils portent un habit vert à grands godets et taille pincée, une large culotte, une énorme cravate sous laquelle le menton disparaît, un gros monocle, un très large bicorne. Ils ont à la main un gourdin qu'ils appellent leur « pouvoir exécutif ». Ils ne prononcent pas les « r » , ce qui fait qu'on les surnomme les « Incoyables ». Leur usage immodéré du parfum de musc les fait également désigner sous le nom de « Muscadins » .

[Retrouvez ce billet dans L'Almanach 2009 du Garde-mots]