Le Garde-mots

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

vendredi 5 janvier 2007

Secte

Groupe de personnes qui se réfèrent à une même doctrine philosophique ou religieuse. Du latin secta, lui-même de sequi, suivre [et non pas de secare, couper]. De ce sens originel, qu’on doit garder en mémoire quand on lit des textes anciens, découlent, dans l’histoire de ce mot, deux autres sens.

Il peut s’agir d’un groupe organisé qui s’est détaché de l'enseignement officiel et des pratiques d'une religion et qui a créé sa propre doctrine en marge du dogme. Ce sens n’est pas péjoratif. Synonymes : coterie, chapelle, clan.


En fait, le terme a acquis depuis une trentaine d’années une connotation péjorative. On entend actuellement par secte un mouvement d'inspiration religieuse ou mystique dont les membres forment une communauté placée sous l'influence d'une ou plusieurs personnes qui les privent de leur liberté individuelle (contrairement à une religion, laquelle respecte le libre-arbitre). Ils sont recrutés graduellement et en douceur, de telle sorte qu’ils ont du mal à être conscients de leur état de dépendance. En les maintenant dans un cadre de référence clos sur lui-même, les responsables parviennent à les manipuler, à les contrôler, à s'approprier leurs biens, les séparer de leur famille, influencer leur manière de se soigner, leur présenter les idées du groupe comme une doctrine secrète porteuse de l'unique vérité, leur interdire tout contact avec les anciens adeptes, les persuader qu’ils appartiennent à un groupe élitiste, les isoler de la société, parfois les amener à se suicider dans le but de rejoindre un monde meilleur. Problème adjacent, mais non des moindres : celui des enfants dont les parents sont membres d'une secte.

L'existence des sectes a un effet négatif sur certaines options personnelles : on se demande souvent si tel ou tel système de pensée minoritaire est, ou non, de type sectaire. Pour y voir plus clair on peut consulter les listes de sectes que l’on trouve sur les sites de Wikipedia, Unadfi, Prévensectes. Quand on est inquiet à propos de quelqu'un, qu'on veut essayer de comprendre s'il y a, ou non, un risque de dérive sectaire, on peut également consulter le site de la Miviludes (Mission Interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires).

Vous ne le savez évidemment pas, mais vous faites partie d'une secte. Pour en savoir plus n'hésitez pas à cliquer, à vos risques et périls, sur Lire la suite ...

Lire la suite...

mardi 7 février 2006

Patristique

Partie de la théologie qui étudie la doctrine, les écrits et la biographie des Pères de l'Église. Il ne faut pas confondre avec la patrologie qui correspond à la collection complète de leurs écrits. Du latin pater, père.

Certains font de ces deux mots des synonymes, cependant, même avec cette simplification, une différence subsiste : la patristique est alors l'étude de la doctrine, des écrits et de la biographie des Pères de l'Église d'un point de vue religieux et la patrologie d'un point de vue historique.

On appelle Pères de l'Église les auteurs chrétiens des premiers siècles (du IIe au VIe) dont les écrits sont considérés comme déterminants dans l'élaboration de la doctrine et qui font autorité en matière de foi. Ils sont, en quelque sorte, les pères fondateurs. 

On appelle Docteurs de l'Église les théologiens ou religieux dont les écrits ou l'enseignement sont considérés comme ayant servi la religion de façon exceptionnelle et dont l'œuvre est considérée comme une valeur d'enseignement permanent. Contrairement aux Pères de l'Église, ils n'ont pas vécu dans les tout premiers siècles.

[mot demandé par Adrien]

 

mercredi 20 avril 2005

Dogme


Ensemble des points qui, dans une doctrine, sont considérés comme des vérités fondamentales, incontestables et intangibles.

Lire la suite...