Zeuxis et Parrhasios

Au Ve siècle av. J.-C., deux des plus grands peintres de l’Antiquité, Zeuxis et Parrhasios, s'affrontèrent dans un concours. Zeuxis apporta un tableau représentant des grappes de raisin. Il était peint avec tant de réalisme qu'une nuée d’oiseaux fit irruption et tenta d'en picorer les grains.  Parrhasios de son côté avait peint un simple rideau.  Zeuxis, dores et déjà persuadé d'avoir gagné, suggéra qu’on ouvrit le rideau, qu'il croyait réel, pour voir le tableau de son concurrent. La mimesis était tellement parfaite qu’il dut s’avouer vaincu. L’un avait trompé des oiseaux, l’autre un artiste… En grec « peintre » se dit zoographos (celui qui écrit le vivant). Le mot trouve, avec cet épisode que nous conte Pline l'Ancien dans son Histoire naturelle, l’entière justification de son étymologie.