Brusquement me poser sur la page innocente
Intacte immaculée
Couvrir sa nudité des mes courbes violentes
Rivière articulée de mots aventureux
Flot d'encre acidulé
Naviguer, endurer des tempêtes virulentes
Caresser d'une virgule des contours orageux
Se briser rudement dans un ressac d'ébène
Aimer
Dans des sueurs d'étoiles éclatantes et lointaines
Attirantes et sacrées
Muses suzeraines de mon rêve de bétyle romaine
Qui aujourd'hui encore à l'aube du point dernier
Me refusent jouissance délice et volupté.


Le mot bétyle est enchâssé dans le poème écrit par "Écume hors commerce de l'inutile" à l'aide du stylo Classic 911, offert par Jean-Pierre Philibert, directeur de Stylomine. Écume l'a gagné à l'occasion du grand concours Vistemboir organisé sur le Garde-mots du 12 au 25 mai 2008. L'élégance de l'écriture, dans toutes les acceptions du terme, nous fera oublier avec un sourire ami, une petite erreur grammaticale : bétyle est un mot masculin...

Remerciements Concours Vistemboir